Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 10:00

Écrit et réalisé par Jonathan NOSSITER - USA / Brésil 2010 1h52mn VOSTF - avec Charlotte Rampling, Irène Jacob, Jean-Marc Roulot, Bill Pulman, Jérôme Kircher, Mary Sheila... Les 3 dernières séances au cinéma l'UTOPIA : Dimanche 13 mars à 21h30 / Lundi 14 mars à 14h00 / Mardi 15 mars à 17h30 

 

RIO SEX COMEDYOn a du mal à le croire. Comme l'enquêteur-réalisateur fouineur et pointilleux de Mondovino a t-il pu réaliser un film aussi décalé, aussi olé-olé, aussi foutraque ? Aurait-il pris un peu trop au pied de la lettre la gouleyante maxime « in vino veritas » ? Point du tout, mauvaises langues que nous sommes. Jonathan Nossiter a tout simplement rencontré l'amour, et le Brésil avec !
Voici donc un petit film radicalement joyeux qui ne se (ne nous) prend pas une seconde au sérieux et qui vient nous égayer l'hiver en nous plongeant au cœur d'une ville hot, une ville samba : Rio de Janeiro.
Pas d'intrigue soigneusement ficelée, pas de personnages au destin bouleversant : ceux qui aiment le solide, le stable, le structuré, n'y trouveront pas leur compte. Le seul, le vrai sujet de cette comédie de guingois, c’est Rio et tout ici est prétexte à une promenade dans cette ville où chaque boulevard donne sur la plage, le tout rythmé par une bande-son super entrainante. Rio et ses fantasmes, Rio et ses gringos, Rio et ses pobres, Rio et ses ricos, Rio et ses innombrable paires de seins et de fesses éhontément rebondies !

Question fesses et seins, Charlotte (Rampling donc, classieuse et sexy en diable) en connaît un rayon : chirurgienne esthétique anglaise ayant fait carrière ici, elle s’est forgé une solide réputation… Pourtant, elle qui ne ne cache pas ses rides, ses poches sous les yeux et ses cheveux blancs fait tout pour dissuader les candidats au bistouri… Elle a une méthode très personnelle et semble prendre un malin plaisir à faire capoter les opérations dans une ville où l’on va chez le plasticien comme nous chez le dentiste !

Pas très loin de là, vit une famille française récemment installée. Elle est anthropologue et étudie les conditions de vie des employées de maison. Son mari est on ne sait pas trop quoi et travaille (glandouille ?) à la maison. Et comme tout expatrié qui se respecte, ils ont naturellement une « bonne » qui fait la cuisine, le ménage et le baby-sitting. Bien sûr, cela n’empêche pas Irène de poser très sérieusement à ses sujets sa question préférée : « Mais est-ce qu’il vous arrive de penser à une révolution ? Je veux dire… une révolution sociale ? ».
A côté, dans l’une des nombreuses favelas de la ville, s’agite un gringo un peu frappé qui a bâti un petit business assez lucratif de tour-operator spécialisé dans l’expédition en milieux hostiles. Il travaille en étroite collaboration avec une famille indienne qui mime à la perfection les coutumes indigènes, comme la danse prénuptiale de l’homme ou la cuisine du crocodile. Il est par ailleurs secrètement amoureux d’une belle autochtone qui se promène à demi-nue et rêve de devenir actrice de tele-novelas.
Mais le personnage le plus barré et le plus attachant, c’est sans doute celui de l’ambassadeur américain à Rio, quinqua en pleine crise existentielle et patriotique qui va faire une fugue dans les méandres d’un bidonville. Planqué là et recherché comme un narco-trafiquant, il va découvrir un autre Brésil et se sentir une vraie âme d’ONG à lui tout seul… Tout un programme !

Rio sex comedy est le chant d’amour drolatique d’un gringo tombé sous le charme d’une ville où les corps sont libres et les âmes tolérantes. Jonathan Nossiter se moque avec tendresse et ironie des clichés et des fantasmes sur le Brésil, qui ont la peau dure ! Mélangeant avec une délicieuse maladresse vraies interviews, vraies virées dans les favelas, vraies candidates pour des seins flambant neufs et fiction sans contrainte, il nous donne beaucoup de Rio, pas mal de Comedy, et un (petit) peu de Sex. Revigorant !

Partager cet article

Repost 0
Published by A Neguinha do BDB. - dans Agenda Brésilien
commenter cet article

commentaires